Illusion & macadam - Les expos à la maison - Médiation culturelle - ?Notre mission à travers Les Expos à la Maison est de permettre aux artistes de développer leur activité tout en mettant l'art dans le quotidien des gens.?Les expos à la maison - Médiation culturelle

 

Sophomores accueille et accélère un nouveau projet : Les Expos à la Maison ! Derrière cette start-up lancée à Montpellier en février 2016, deux entrepreneurs passionnés d’art : Sellah et Thibault. Ce binôme s’est donné une mission : apporter les expos dans votre maison et accessoirement dans votre salon. Pourquoi ? Pour faciliter la rencontre entre les artistes et les amateurs d’art. Chacun peut désormais faire entrer l’art dans son salon. Comment ? En se connectant sur la plateforme des Expos à la Maison. Sellah et Thibault sont des mécènes 2.0. Comme Paul Durand-Ruel ou Ambroise Vollard au XIXème siècle, ils accompagnent les artistes et créent des réseaux en dehors des circuits traditionnels. Rencontre avec ces deux avant-gardistes de la médiation artistique…

 

Sophomores : Qu’est ce que Les Expos à la Maison ?

LEALM : Les EXPOS à la MAISON c’est une plateforme qui te permet d’accueillir un artiste chez toi en transformant ton salon en galerie d’un soir !

 

Soph : Comment est née l’idée ?

LEALM : (Sellah) On va revenir quelques années en arrière, quand j’étais étudiante en médiation culturelle. J’étais en lien avec des artistes plasticiens, photographes, street artistes, etc… Certains d’entre eux m’ont demandé d’organiser 1 expo. On a galéré à trouver 1 lieu pour exposer… Dans l’urgence j’ai vu les 4 murs que j’avais à ma disposition : ceux de ma chambre. Et c’est comme ça que ça a démarré.

 

Soph : A quel problème/besoin répondez-vous ?

LEALM : On s’est rendu compte que la difficulté de trouver des lieux d’exposition était prégnante pour des dizaines de milliers d’artistes en France. En effet, ceux-ci n’ont d’autres choix que de passer par les galeries pour vendre leurs œuvres. Pourtant, celles-ci ne représentent que 40% des artistes professionnels en France. On s’est dit qu’il fallait trouver une solution !

 

Soph : Quelles sont selon vous les grandes tendances du secteur

de la médiation et/ou du mécénat artistique ?

LEALM : Aujourd’hui, l’outil numérique est au cœur de la médiation culturelle. Ne serait-ce qu’avec la présence de plus en plus importante du transmédia. Avec la création de contenu dédié sur des supports actuels, l’interactivité, l’immersion,

le ludique et même parfois allant jusqu’à utiliser la gammification ou encore la co-création, les institutions cherchent à redynamiser et réactualiser cette valeur de transmission. Elles gardent tout de même des lignes plus classiques et n’oublient pas l’humain au centre avec des ateliers, des rencontres avec les artistes, etc…

Le mécénat d’art est étroitement lié au développement du « Brand Content » contenu de marque). Les marques ont compris que l’art leur permet aujourd’hui d’affirmer leurs valeurs, d’être attractive et de cultiver l’innovation. De plus en plus les musées, les Frac (cf. le bureau des cadres), plus largement les institutions culturelles cherchent à renouer du lien avec leur public et à amener les œuvres hors les murs, ce qui est fantastique. Les expositions à domicile commencent à voir le jour de plus en plus et j’espère que nous pourrons tous ensemble réussir à créer un mouvement.

 

Soph : En quoi votre projet est-il innovant ?

LEALM : Notre mission à travers Les Expos à la Maison est de permettre aux artistes de développer leur activité tout en mettant l’art dans le quotidien des gens. Nous avons ainsi choisi de proposer aux artistes un nouveau canal de diffusion, en relation avec leur public/clients. Nous leur permettons également de créer leur propre page sur notre plateforme ainsi qu’un certain nombre d’avantages et d’outils dans le but de rendre autonome n’importe quel artiste dans la diffusion et la vente de ses œuvres. Nous sommes persuadés que l’indépendance des artistes est une clé pour une création libre et ouverte. À l’inverse, nous proposons aux amateurs d’arts et à toutes celles et ceux qui ont déserté les galeries une nouvelle expérience d’interaction avec l’art. En misant sur la convivialité d’une soirée entre amis « à la maison » conjuguée à la présence de l’artiste, nous rendons plus accessible l’accès à des œuvres qui peuvent parfois dérouter…

 

Soph : Quel a été votre dernière “claque” artistique ?

LEALM (Sellah) : Prune Nourry ! C’est une artiste plasticienne parisienne que nous avons découvert il y a peu de temps grâce à son exposition IMBALANCE. C’est sa démarche qui nous a touché, pour elle la sculpture c’est comme sa “colonne vertébrale”. Son travail repose sur 3 axes : une culture ancestrale, un fait de société et sa pratique artistique. Et tout ceci donne un truc super fort, un univers sensible, engagé et humaniste.

 

Soph : Quel site web ou quelle application “whaouh”

conseillez-vous dans votre domaine ?

LEALM : On est assez fan de ce que propose BRIGHT et Framed pour répondre à la problématique de la diffusion des œuvres digitales mais ceux ne sont pas des appli alors si vous aimez l’art et la vidéo, y’a de très belles choses à découvrir sur NOWNESS ! Sinon, on découvre beaucoup d’artistes via des plateformes comme Behance, Cargo collective ou encore Tumblr.

 

Soph : Pourquoi LEALM fait-il appel à Sophomores ?

LEALM : Pour son swag ! Les Expos à la MAISON est un projet qui est né à Paris et qui a décidé de se développer sur Montpellier. Aujourd’hui nous travaillons à améliorer nos services mais également à développer notre communauté et c’est en cela que Sophomores peut nous aider !

  


 

Interview menée par Anne-Charlotte Eriau

Photo © From Paris Agency