Illusion & macadam - BRYO - Éditeur de bières - « BRYO : c'est surtout le moyen de produire à son image, à son goût et à moindre coût. Une autre phase du DIY qui s'appuie sur la technologie ».BRYO - Éditeur de bières

 

Sébastien Paule et un entrepreneur hyper-actif. A la tête de la coopérative illusion & macadam à Montpellier, il est également le coordinateur régional du Mouves (Mouvement des entrepreneurs sociaux) et le président du festival Tropisme. Ce spécialiste de l’entrepreneuriat social & culturel a un souhait : faire évoluer le modèle de la culture en lien avec les révolutions numériques, économiques… qui s’abattent sur le secteur. Transporté par les nouvelles technologies & la food, c’est tout naturellement que Sébastien s’est lancé dans le projet BRYO. Un projet qui sent bon le malt et qui s’inscrit dans les nouveaux usages de la société.

 

Sophomores : Qu’est ce que BRYO ?

Sébastien Paule : Une solution légère et agile pour produire une bière entièrement customisée en petit volume. Ce processus de production permet d’apprendre aisément à brasser et ainsi personnaliser tout événement avec sa bière dédiée.

 

Soph : Comment est née l’idée ?

SP : En repérant sur Kickstarter une innovation technologique, sorte d’imprimante 3D de la bière. Il suffisait d’imaginer le service qui va avec.

 

Soph : A quel problème répondez-vous ?

SP : On s’appuie sur un engouement pour l’artisanal, la customisation… mais aussi la bière qui devient une boisson tendance (surtout celle issue du mouvement craft) . On répond surtout aux aspirations de ceux qui souhaitent proposer une expérience unique à leurs publics : entreprise qui entend brasser sa propre bière, bar ou restaurant qui souhaite proposer une boisson singulière qui illustre ses goûts et valeurs, particulier qui veut fêter quelque chose et faire preuve d’originalité, etc.

 

Soph : Quelles sont selon vous les grandes tendances du secteur de la food connectée ?

SP : Il y en a deux qui s’opposent et se complètent à la fois : le retour au local, au manger sain pour une approche slow food très consciente de son impact environnemental… et la tendance technologique où de nouvelles start’ups tentent au quotidien de s’adapter aux usages. Ces deux tendances se rejoignent quand des applis permettent de rapprocher des producteurs et des consommateurs, de permettre d’écouler des excédents alimentaires, etc. la plupart de ces tendances visent à changer la donne et constatent que notre système agro-alimentaire ne tourne pas rond.

 

Soph : En quoi votre projet est-il innovant ?

SP : C’est une communauté mondiale de microbrasseurs. C’est surtout le moyen de produire à son image, à son goût et à moindre coût. Une autre phase du DIY qui s’appuie sur la technologie.

 

Soph : Quelle est votre activité clé ?

SP : Brasser avec vous et pour vous, quelques litres de bière sur mesure : vous choisissez tout : amertume, goût, brune ou blonde…

 

Soph : Quel a été votre dernière “claque” maltée.. ?

SP : Omnipollo, une brasserie suédoise itinérante : les recettes sont conçues en Suède mais ils traversent le monde pour brasser. Ils sont très productifs, de très nombreuses références et de magnifiques étiquettes. J’ai beaucoup aimé RAS par exemple mais toutes leurs références sont intéressantes.

 

Soph : Quel site web ou quelle application “whaouh” conseillez-vous dans votre domaine ?

SP : Untappd, une sorte de Foursquare de la bière qui permet de connecter les amateurs et qui joue le rôle d’une base de donnée mondiale crowdsourcée.

 

Soph : Pourquoi BRYO fait-il appel à Sophomores ?

SP : Une fois un projet lancé, on a souvent besoin d’un coup d’accélérateur. Sophomores est souple et s’adapte à nos besoins.

  


 

Interview menée par Anne-Charlotte Eriau

Photo © Marielle Rossignol