Illusion & macadam - R.E.D - Réponse électrodermale - Selma Lepart Installation (2016)R.E.D - Réponse électrodermale

R.E.D est une “matière-peau” sensible à son espace, à son public. Délicatement, les triangles positionnés sur la surface se soulèvent, se courbent, s’apaisent. Subtile interaction. Épiderme émotif. Selma Lepart interroge la machine, la vie, le physique. L’installation est dotée d’un rythme biologique et réagit aux stimuli extérieurs, aux mouvements des visiteurs, pouvant ainsi leur répondre par des états affectifs artificiels.

 

R.E.D I Réponse Élecrto Dermale - La Panacée 2015 Photo © Marielle Rossignol R.E.D I Réponse Élecrto Dermale - La Panacée 2015 Photo © Selma Lepart R.E.D I Réponse Élecrto Dermale - La Panacée 2015 Photo © Vincent Ducarne R.E.D I Réponse Élecrto Dermale - La Panacée 2015 Photo © Marielle Rossignol

 

 

Le mécanisme de R.E.D est plus fin et bien moins automatique qu’il n’y paraît. L'œuvre répond à ses propres caractéristiques physiques. Elle a son propre rythme biologique contenant des phases de sommeil, d'activité, une respiration... Et tout être humain ou non-humain qui entre dans son territoire perturbe ses phases. Selon qu'elle identifie le spectateur comme une menace ou un partenaire de jeu, elle accepte d'entrer dans un état de communication ou se refuse à le faire.

Sa présence est à la fois le déclencheur et le sondeur

d’un état affectif artificiel.

 

EXIT / PERCEPTIONS - Selma Lepart, R.E.D. (Interview) - Maison des Arts de Créteil

 

"Avec l'installation R.E.D, la situation ne semble pas fonctionnelle mais

sensitive : une peau capable de ressentir, évoquant une entité indépendante, une forme de vie qui se manifeste subtilement et dont les limites restent floues.

En voit-on l'ensemble ou simplement la surface ?"

Michael Verger-Laurent - Écrivain

 

LIENS

Selma Lepart

 


Production

Bipolar

 

Partenaires

Institut Francais OBORO, DICRéAM, CNC, CALQ (Conseil des Arts et des Lettres du Quebec),

La Panacée – Centre de culture contemporaine, Montpellier, Université  de Montpellier,

DRAC Languedoc-Roussillon